Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 08:17

L'été se fait attendre mais pas l'épreuve de SVT du baccalauréat !

Pour en comprendre plus qu'un lémurien sur tout le programme de l'année, cliquez sur l'animal et découvrez les nouveaux sites web à consulter pour vos révisions.

Du nouveau dans BioWeb

.

Bon travail et bonne réussite !

Repost 0
Published by lebioblog - dans BIOWEB
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 16:56
La synthèse des protéines

Découvrez le travail du ribosome pour assembler les acides aminés afin de construire une protéine.

Une version simplifiée de la synthèse d'une protéine à partir du gène qui lui correspond avant d'aller plus loin et d'approfondir les mécanismes mis en jeu:

https://www.youtube.com/watch?v=Mz7c2uhoF5Y&feature=youtu.be

Découpages, assemblages et réalisation : Louise Machala, Flavie Mareite, Julie Maziller et Clémence Pernette.

Pour en savoir plus :

http://biologieenflash.net/animation.php?ref=bio-0025-2

http://biologieenflash.net/animation.php?ref=bio-0026-2

Repost 0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO
10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 06:30
Comment extraire un plasmide ?

Le clonage moléculaire consiste à insérer un fragment d'ADN choisi dans un plasmide bactérien (molécule d'ADN distincte de l'ADN chromosomique). Le nouveau plasmide est ensuite introduit dans une cellule hôte, en général la bactérie Escherichia coli.
La vidéo ci-dessous présente la manipulation réalisée à la Faculté des Sciences de Genève pour extraire un plasmide à partir d'une suspension de bactéries.
Une vidéo réalisée par Sonia Bahi, Oriana Testini et Bianca Zuccheli.

Cliquez sur le lien :

https://www.youtube.com/watch?v=nuOhgRAL0CQ&feature=youtu.be

Repost 0
Published by lebioblog - dans BIOTECHNO
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 05:37
Dernière visite à l'UNIGE

.

Bientôt en ligne, les nouveaux articles de l'équipe de bioreporters de 1ere S qui sont allés à l'UNIGE extraire des plasmides bactériens pour les identifier à l'aide d'enzymes de restriction. Une expérience haute en couleurs...

Dernière visite à l'UNIGE

.

Dernière visite à l'UNIGE

.

Dernière visite à l'UNIGE

.

Dernière visite à l'UNIGE

.

Dernière visite à l'UNIGE

.

Dernière visite à l'UNIGE

.

Repost 0
Published by lebioblog - dans BIOACTU
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 07:17
Comment aider des réfugiés avec le solaire ?

Retrouvez les reportages réalisés dans le cadre de l'AP Radio sur :

http://www.radiozones.com/questionsdejeunes_refugiestchad.php

Plus d'infos :
http://solarcooking.wikia.com/wiki/Tchad

Repost 0
Published by lebioblog - dans BIOACTION
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 08:29

Les protéines se chargent du fonctionnement et de l'architecture des cellules (enzymes et protéines structurales).

Ce sont les gènes des chromosomes qui déterminent leur édification à l'intérieur des cellules selon un plan rigoureux (l'information génétique).

Dans le cas d'une maladie génétique, l'information contenue dans le gène chargé de la construction d'une protéine particulière est sensiblement différente. Il s'en suit une protéine dont la structure est différente de la normale.

Qu'est-ce qui détermine la structure d'une protéine ?

Pour le savoir, cliquez sur le lien : https://www.youtube.com/watch?v=5FmrKNMZd38

Une vidéo conçue et réalisée par Louis Busolini, David Celeni, Nina Ferrer Erikson et Bianca Zuccheli

La structure des protéines

.

Repost 0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 07:54

Prélever et préparer son ADN pour pouvoir l'étudier, rien de plus facile !

Un coton tige, quelques tubes et quelques solutions pour extraire et conserver l'ADN de vos cellules, vous voilà prêts pour en obtenir de grandes quantités en effectuant une PCR afin de l'étudier grâce une électrophorèse, notamment pour savoir si vous êtes un mutant...

Attention de bien manipuler la micropipette !

Visionnez les étapes du protocole utilisé et suivez les conseils pour l'utilisation d'une centrifugeuse.

Cliquez sur le lien : https://www.youtube.com/watch?v=Z2g3ubkqpow

Une vidéo conçue et réalisée par Cameron Bell et James Craden

A l'assaut de l'ADN

Séquences de la vidéo filmées à la Faculté des Sciences de Genève avec le concours de BiOutils.  http://www.bioutils.ch/

Repost 0
Published by lebioblog - dans BIOTECHNO
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 10:28

par Pauline Chevalier, Mathilde Fauchard et Valentin Julia

L’alimentation est, d’un point de vue climatique, responsable de 36% des émissions de gaz à effet de serre en France. En effet, du champ à la poubelle, notre système agricole alimentaire mais aussi nos déplacements ont d’importants impacts environnementaux et sanitaires.
Le “manger local”, “le manger de saison” et “la limitation des déplacements” sont des solutions locales pour un bénéfice global.

1) Le “Manger local”
Le “manger local” a pour but premier de diminuer les émissions de gaz à effet de serre liées notamment au déplacement du produit à travers le monde mais aussi aux déplacements du consommateur.
En effet, il faut savoir que pour produire 1kg de bœuf, l’homme produit près de 18kg de CO2.

L’itinéraire d’un steak haché en production conventionnelle et les émissions de gaz à effet de serre qui y sont liées. (source : http://macop21.fr/defis/je-mange-moins-de-viande/)

L’itinéraire d’un steak haché en production conventionnelle et les émissions de gaz à effet de serre qui y sont liées. (source : http://macop21.fr/defis/je-mange-moins-de-viande/)

Ainsi, il faut privilégier les produits issus de productions locales (dans les grandes surfaces, les boutiques bio...) et préférer les denrées acheminées par train (les rejets de CO2 sont plus faibles). Du point de vue économique, il est possible aussi de s’approvisionner en vente directe : à la ferme, dans les magasins collectifs d’agriculteurs ou dans une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne : association entre consommateurs et agriculteurs qui s’engagent pour un temps. Ainsi, le consommateur paye son panier en avance et l’agriculteur le fournit en légumes et fruits bio).
Les avantages de cette pratique sont nombreux. Bien-sûr il favorise les circuits courts et diminue donc les rejets de gaz à effets de serre. Mais économiquement parlant, cette solution a un bénéfice global. En effet, les AMAP apportent une garantie de salaire à l’agriculteur mais aussi un contact entre le consommateur et le producteur, avec pour le consommateur la garantie de bons produits frais, avec souvent peu de pesticides. 

2) Le “Manger de saison”
Tout comme le “manger local”, le “manger de saison” a pour but premier de diminuer les émissions de gaz à effet serre liées notamment à l’importation de produits à travers le monde en dehors de leur période naturelle de production. 
Par exemple, une tomate produite hors saison, sous serre chauffée ou produite à l’Etranger, aura émis à son arrivée en France jusqu’à 10 fois plus de gaz à effet de serre qu’une tomate produite sous serre non chauffée en SAISON ! 
De même, une botte d’asperges importées par avion du Mexique et achetées en février (hors saison) aura consommé 5,0 litres de pétrole. A l’inverse, une botte d’asperges de Suisse achetées au mois de mai (en saison) aura consommé 0,3 litres de pétrole.
 

Asperges du Mexique, Asperges de Suisse (Source : http://assets.wwf.ch/downloads/wwf_faktenblatt_ernaehrung_fr_2.pdf)

Asperges du Mexique, Asperges de Suisse (Source : http://assets.wwf.ch/downloads/wwf_faktenblatt_ernaehrung_fr_2.pdf)

Ainsi il faut privilégier les approvisionnements locaux et éviter les légumes produits sous serre chauffée ; faire ses courses avec les saisons (Par exemple, L’HIVER : les clémentines et les courges ; LE PRINTEMPS : les cerises et les petit-pois ; L’ETE : les fraises et les tomates/courgettes ; L’AUTOMNE : La châtaigne et le maïs).
Cette solution est au service à la fois de la diminution des rejets en CO2 mais diminue aussi la distance de transport et donc de ce fait, moins de traitements sont utilisés pour la conservation des aliments lors du transport et il y a moins d’impacts sur notre environnement mais aussi notre santé.

3) Limiter les déplacements
Le but de limiter les déplacements est encore de diminuer les rejets de gaz à effet de serre. 
Par exemple, un passager émet par kilomètre environ 2,2g de CO2 (en train) ; 30g de CO2 (en bus) ; 115g de CO2 (en voiture) et 153g de CO2 (en avion). 
Ces chiffres ne sont pas assez représentatifs mais ils le deviennent sur une longue distance. En effet, pour un aller Genève-Lyon (environ 150km), un passager émet :
- En train, environ 2,2 x 150 = 330 g = 0,33 kg de CO2
- En bus, environ 30 x 10-3 x 150 = 4,5 kg de CO2
- En voiture, environ 115 x 10-3 x 150 = 17,25 kg de CO2
- En avion, environ 153 x 10-3 x 150 = 22,95 kg de CO2.

Ainsi, il faudrait favoriser le covoiturage (association de personnes pour accomplir un trajet commun dans un même véhicule), l’autopartage également (système qui permet à un groupe de personnes de partager un véhicule et de l’utiliser de façon ponctuelle). Il est préférable de privilégier aussi les transports en commun principalement en train, en tramway, en métro puis en bus et d’utiliser son vélo pour les trajets courts.
Cette solution permet de réduire la pollution mais aussi de réduire les frais de déplacement.

A vous de choisir et d'agir.

A LIRE ET VOIR D'URGENCE SUR LE SUJET :

http://alternatives.blog.lemonde.fr/2016/02/03/que-faire-apres-les-revelations-de-cash-investigation-sur-lagriculture-qui-tue/

Repost 0
Published by lebioblog - dans BIOACTION
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 20:31
Paroles d'écodélégués

Je m’appelle Leonora, je suis en Terminale S et je suis éco-déléguée depuis maintenant 3 ans. Les éco-délégués sont un groupe d’élèves sérieux et motivés cherchant à sensibiliser les jeunes de notre lycée aux gestes et attitudes écoresponsables à adopter. Au sein de ce groupe plusieurs actions sont proposées afin que chacun puisse trouver son centre d’intérêt. Cette année, je m’occupe de l’atelier recyclage. L’atelier consiste à rendre les objets utilisés du quotidien, qui normalement devraient finir dans une poubelle, en objets réutilisables. Par exemple, nous avons transformé des capsules de cafés en colliers ou bracelets pour femme, des canettes de soda en cendriers et même des rouleaux de papiers toilettes en sapin de Noël.

Parmi les nombreuses actions proposées par les éco-délégués, il y a les livres, ce qui comprend la vente, la récupération ainsi que le rangement, le jardinage, ainsi que la cantine avec le tri des déchets mais aussi les propositions de menus végétariens. Nous organisons aussi chaque année une journée qui permet de montrer aux autres élèves ce que nous faisons tout au long de l’année, mais aussi de les sensibiliser davantage et peut être même de recruter de nouveau éco-délégués.

Cette année scolaire était organisée la journée ‘’Change (pour) ton climat’’ le vendredi 18 décembre. Notre but était de refaire la même journée que l’an passé qui avait très bien fonctionné et dont beaucoup étaient très satisfaits. Nous avons remplacé certains ateliers et tout de même gardé d’autres ateliers: tels que la récupération et vente des livres, des vêtements et de jouets mais aussi l’atelier recyclage et l’animation cuisson solaire. Parmi les nouveaux ateliers proposés il y avait un débat sur le changement climatique, la plantation d’un arbre, un parcours de maniabilité trial, mais aussi des animations proposées par les AP de SES. Cette année, la journée a été moins bénéfique que l’année dernière même si je reste toutefois assez satisfaite. De mon point de vue, une journée c’est trop court et il faudrait étendre cela à une semaine, en intervenant pendant les pauses de midi, car cela permettrait de mettre au courant plus de monde.

Par ailleurs, ce qui me plait le plus dans le groupe des éco-délégués c’est que c’est un groupe assez ouvert, les professeurs accueillent à bras ouvert toutes les propositions et étudient et prennent au sérieux chacune d’entre elles. De plus, le fait que plusieurs actions soient proposées permet de choisir en fonction de ses centres d’intérêts et donc de contribuer pleinement à l’atelier. Les éco-délégués c’est aussi un moyen de faire de nouvelles connaissances avec des élèves du lycée de mêmes centres d’intérêt que soi.

Repost 0
Published by lebioblog - dans BIOACTION
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 18:36

Très utilisée en laboratoire, la micropipette sert à effectuer des prélèvements de liquides.

Suivez les conseils des apprentis biologistes qui l'ont testée pour vous lors d'une expérience de biologie moléculaire.

Une vidéo conçue et réalisée par Myriam Djouka, Sarah Hanke, Julie Mazillet et Laureen Moret.

https://www.youtube.com/watch?v=1SyWqyubNZg

Repost 0
Published by lebioblog - dans BIOTECHNO

Le Bioblog, C'est Quoi ?

  • : lebioblog
  • : Le bioblog du lycée de Ferney-Voltaire? Des articles, des photos et des vidéos conçus par des élèves du lycée. Rubriques proposées: BIOACTU: des articles sur l'actualité en biologie et en médecine. BIOTECHNO: pour comprendre les techniques utilisées en biologie cellulaire. BIOACTION: le développement durable au lycée.Et plus encore... En bonus, la rubrique BIOWEB: une sélection de sites pour réviser ses cours. Conception et coordination : Jean-Yves Guichot
  • Contact

Recherche

Liens