Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2018 4 20 /09 /septembre /2018 13:23

SITE DE SAINT-GENIS-POUILLY :

 

LE TRI SELECTIF AU RESTAURANT SCOLAIRE AVEC VALORISATION DES DECHETS

 

C’EST PARTI !

 

 

 

On s’y prend comment ?

 

Dans la première banque de recyclage, tous les déchets non alimentaires (emballages plastiques, serviettes en papier, pots de yaourts…).

Dans la seconde banque de recyclage, tous les déchets alimentaires (viande, légumes, fruits…).

Ce tri sélectif est nécessaire pour une valorisation des déchets.

Un processus technique installé dans le restaurant scolaire permet l’aspiration des déchets puis leur broyage dans une cuve.

Une entreprise collectera une fois par mois les aliments broyés

Un processus de méthanisation transformera ensuite les déchets organiques permettant ainsi de produire une énergie renouvelable : le biogaz qui peut ensuite être valorisé (électricité, chaleur, combustible).

 

Les élèves volontaires pour effectuer quelques actions de sensibilisation au restaurant scolaire peuvent envoyer un mail à Mme Leutwyler-Bidal (Christine.bidal@ac-lyon.fr) en précisant leur nom et classe ainsi que leur disponibilités (jours et créneaux horaires).

 

Bon TRI, bon GESTE CITOYEN !

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans BIOACTION
10 septembre 2018 1 10 /09 /septembre /2018 12:00

Microbes d’hier, Microbes de mains

Hier comme aujourd’hui, les microbes ont toujours cohabité avec nous. Notre histoire est intimement liée à ces micro-organismes et à leur transmission d’une personne à l’autre. Ces 11es Journées de microbiologie permettent de faire le point sur les moyens de prévenir la propagation de ces microbes, parfois dangereux, mais également de découvrir ce que les micro-organismes qui ont habité nos ancêtres nous enseignent sur notre passé.

Conférences grand public:

Mercredi 12 septembre 2018, 18h30
«Hygiène des mains: agir local, penser global»

CMU - Auditoire M. Champendal - B400
Pr Didier PITTET

Prévention et contrôle de l’infection, Faculté de médecine UNIGE et HUG

Nos mains sont constamment en contact avec l’environnement mais également avec d’autres personnes. Elles sont, par conséquent, en grande partie responsables de la propagation des bactéries. Le lavage ou la désinfection de celles-ci est donc une arme extrêmement efficace pour lutter contre la transmission de ces microbes. Il y a près de 20 ans, le professeur Didier Pittet a grandement contribué à l’amélioration de l’hygiène des mains. Sa formule, à base d’alcool et de chlorhexidine, est bien plus efficace et rapide que le lavage traditionnel à l’eau et au savon. Largement diffusée à Genève d’abord, puis à travers le monde, cette solution a permis de faire chuter le nombre d’infections, également dans les pays où l’accès à l’eau est difficile. Didier Pittet nous raconte l’aventure extraordinaire de cette invention, et la situe dans l'histoire de l'épidémiologie.

Jeudi 13 septembre 2018, 18h30
«Microbes: des nouvelles du passé»

CMU - Auditoire M. Champendal - B400
Dre Catherine THÈVES
, anthropologie moléculaire, CNRS, Université de Toulouse

Quels étaient les agents infectieux derrière les épidémies historiques? Que nous apprennent les bactéries de la bouche sur l'alimentation à la préhistoire? Comment étudier l'état de santé de nos ancêtres? Ces questions fascinantes piquent notre curiosité. Décryptons ensemble les dernières découvertes sur les microbes de notre passé et relevons les indices sur les restes archéologiques grâce aux outils de la biologie, tout en prenant en compte leurs limites. Dre Catherine Thèves, anthropologue moléculaire, propose une analyse de ces données et tente d'interpréter les résultats actuels au regard de ces interrogations sur le passé.

Animation
«Le geste qui sauve»

Mercredi 12 et Jeudi 13 sept.
dès 17h30 et après les conférences (devant l’auditoire)

L'hygiène des mains, pourquoi? Comment? L'équipe du Pr Didier Pittet vous propose de venir découvrir les étapes d’une hygiène des mains efficace pour maîtriser ainsi «Le geste qui sauve».

Organisation
Pr Patrick Linder, Faculté de médecine UNIGE
Dr Karl Perron, Faculté des sciences UNIGE

 

 

Vendredi 12 octobre à partir de 17h30, ils ont 15 minutes pour te passionner!

Calquée sur l'organisation d'un colloque scientifique, cette soirée te permettra de découvrir 6 travaux de fin d'études secondaires couvrant divers domaines scientifiques, et présentés par des élèves du Pays de Gex et de Genève.

Maths, biologie, physique, chimie, ingénierie? Ils ont 15 minutes pour te partager leur science, le tout sous l'oeil aiguisé de Barrigue, dessinateur humoristique, créateur du magazine Vigousse et fondateur de l'Association CrayonSolidaires, dessiner pour tous, qui réagira en live sur les différents sujets abordés.

L'exposition "Univers de particules", située au rez-de-chaussée du Globe, sera visitable dès 17h00.

Programme et inscriptions sur:

https://indico.cern.ch/event/738219/timetable/?view=standard

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog
31 mai 2018 4 31 /05 /mai /2018 11:43

Vu sur le web pour vous.

Un petit moment de détente (mais pas seulement) avant l'épreuve d'ECE  : 

.

 

Retrouvez les sujets de la banque 2018 et tous les détails concernant l'épreuve du bac S sur:

http://eduscol.education.fr/cid58536/serie-s.html

Attention ! Ne cherchez pas à régurgiter des recettes de cuisine pré-ingérées le jour de l'épreuve. Les ECE, c'est l'évaluation de vos compétences expérimentales, incluant une démarche scientifique rigoureuse adaptée au problème posé.

Bonne réussite.

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans BIOWEB
12 mars 2018 1 12 /03 /mars /2018 11:08

Le baccalauréat approche...

Retrouvez tous les sites web utilisés en classe pour commencer vos révisions dans les meilleures conditions.

Cliquez sur le logo :

.

 

Bon travail !

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans BIOWEB
6 décembre 2017 3 06 /12 /décembre /2017 08:54

Observez sans stress des échantillons, des cellules ou encore des minéraux.

Découvrez les conseils, trucs et astuces pour utiliser au mieux la loupe binoculaire et le microscope.

Réalisez une préparation microscopique digne de ce nom (avec des conseils sur ce qu'il faut faire et ne pas faire, par exemple dans le cas d'un prélèvement d'épiderme de feuille).

A vos scalpels, pinces, lames et lamelles !

En bonus, quelques conseils pour réaliser un dessin d'observation et les fiches de détermination des minéraux utilisées pour les épreuves du bac.

Comment utiliser la loupe binoculaire ?

Comment réaliser une préparation microscopique ?

Un exemple de préparation microscopique après le prélèvement de l'épiderme d'une feuille

Comment utiliser le microscope optique ?

Comment utiliser le microscope polarisant ?

Comment réaliser un dessin d'observation ?

Comment reconnaître des minéraux à l'oeil nu et au microscope polarisant ?

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans BIOMETHODE
7 novembre 2017 2 07 /11 /novembre /2017 10:09

 

Profitez des conférences proposées par l'Université Savoie Mont Blanc :

POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE : COMMENT LA CHIMIE PEUT NOUS AIDER À Y VOIR PLUS CLAIR
Jean-Luc Besombes, Professeur des universités Laboratoire de Chimie Moléculaire et Environnement (LCME), UFR Sciences et Montagne

Dates de la conférence
Lundi 4 décembre 2017 à Archamps Technopole
Mardi 12 décembre 2017 à 18h à Chambéry
Jeudi 14 décembre 2017 à 18h à Annecy

L’EMPATHIE : LE CERVEAU SOCIAL, PILOTE DE NOS ÉMOTIONS ET DE NOTRE SANTÉ
Arnaud Carré, Maître de conférences Laboratoire Inter-universitaire de Psychologie – Personnalité, Cognition, Changement Social (LIP-PC2S), UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines

Dates de la conférence
Mardi 13 mars 2018 à 18h à Chambéry
Jeudi 15 mars 2018 à 18h00 à Annecy
Mardi 27 mars 2018 à 19h à Annemasse – Cité de la Solidarité Internationale

Et bien d'autres encore...

Les « Amphis pour Tous » sont proposés sur tout le territoire Savoie Mont Blanc en collaboration avec l’Université Savoisienne du Temps Libre (USTL) et en partenariat avec Annecy commune nouvelle (la Turbine sciences)la ville d’Albertville, l’agglomération d’Annemasse et aujourd’hui Chamonix Mont Blanc.

plus d'infos sur :

https://www.univ-smb.fr/amphis-pour-tous-2017-2018-demandez-le-programme

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans BIOACTU
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 08:15

 

Rendez-vous au CERN le 13 octobre !

Calquée sur l'organisation d'un colloque scientifique, une soirée qui permettra de découvrir six travaux de fin d'études secondaires présentés par des élèves du Pays de Gex et de Genève.

Maths, biologie, physique, chimie, ingénierie... ils ont 15 minutes pour partager leur science sous l'oeil aiguisé de Caro, dessinatrice du magazine Vigousse, qui réagira en live sur les différents sujets abordés.

Inscription indispensable à l'aide de ce lien.

L'exposition "Univers de particules", au rez-de-chaussée du Globe, sera accessible dès 17h00.

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans BIOACTU
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 07:05

 

Les micro-organismes sont partout et certains sont des alliés indispensables à notre santé et notre bien-être.

Venez découvrir comment des cellules d’un millième de millimètre sont capables de moduler notre comportement et faites la connaissance de virus particuliers, les bactériophages, un espoir dans la lutte contre les infections bactériennes difficiles à traiter.

Plus d'infos sur :

http://www.unige.ch/medecine/fr/faculteetcite/conferencesfaculte/10e-journees-de-microbiologie/

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans BIOACTU
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 06:26

Ecoutez la conférence - débat qui s'est tenue au lycée avec la participation de la Terminale S 7 et de Claudine Burton-Jeangros, professeure à l'Université de Genève et Alessandro Diana, pédiatre, infectiologue et membre expert à InfoVac Suisse.

Découvrez de précieuses informations sur le principe de la vaccination et les différents types de vaccins.

Cliquez sur le lien : Vaccination : entre progrès, polémiques et idées reçues

 

Quelques extraits :

Quelles sont les étapes obligatoires à valider avant de commercialiser un vaccin?

Alessandro Diana : Il existe en effet des étapes obligatoires, c’est ce qu’on appelle les phases d’étude.

La phase 1, pour tout médicament et vaccin, consiste à prouver l’innocuité du produit sur l’être humain. Avant de le tester sur l’être humain vous devez le tester sur l’animal, cela permet d’avoir des données. En général une phase 1 implique jusqu’à 50 patients. Vous devez prouver que le produit en question n’est pas dangereux.

Après vous avez la phase 2, c'est-à-dire une fois qu’on a passé la phase d’innocuité, on cherche certains éléments sur un plus grand nombre de personnes. C’est ici que les statisticiens nous aident pour dire si ce vaccin a un effet, autrement dit, est-ce qu'il donne des anticorps, est-ce qu'il y a une réponse… On élève un peu le seuil et puis ensuite on passe évidemment à une phase 3 avec un seuil encore plus important et suivi dans le temps, on va voir si au bout de 2 ou 3 ans les individus n’ont pas perdu leurs cheveux ou d’autres problèmes… C’est donc à partir du moment où vous avez passé ces phases 1, 2 et 3 qu'on se dit prêt, on a des données suffisantes pour mettre le vaccin ou le médicament sur le marché.

Mais ça ne s’arrête pas là, il y a ce qu’on appelle la phase 4, c'est-à-dire la phase post-marketing. Il y a toute une surveillance qui continue à se faire car ce médicament (ou vaccin) n’est plus étudié sur une puissance de 100000 personnes, qui est déjà pas mal, mais vous pouvez avoir un effet secondaire qui se produit sur 1 patient sur 10 millions et ça vous ne pouvez le savoir que si vous avez donné 10 millions de doses.

Il n’est pas rare que des médicaments, contre l’inflammation ou autres, après des années sur le marché, soient retirés parce qu’on estime que de mourir d’un infarctus (par exemple) dans 1 cas sur 10 millions, alors que vous avez l’équivalent du médicament qui est “safe”, ça ne sert à rien.Haut du formulaire Ainsi la phase 4 permet de dire aux autorités qu’il faut retirer un médicament du marché si on a prouvé une certaine dangerosité qu’on n’aurait pas vu avant. La phase 4 est donc éternelle puisqu’on peut trouver un effet secondaire des dizaines d’années après la mise sur le marché du médicament.

 

FAUT-IL ETRE SCEPTIQUE VIS-A-VIS DE LA VACCINATION ?

Claudine Burton-Jeangros : Le scepticisme par rapport à la vaccination touche principalement les pays riches car leurs conditions sanitaires sont favorables aux soins des malades. Donc les maladies connues comme la rougeole par exemple ne font plus peur car elle peuvent être traitées et soignées. En effet lorsque Ébola est apparu, tout le monde voulait un vaccin, car cette maladie étant peu connue, elle faisait peur à la population. En Afrique, par exemple, la situation est largement différente. Tous les habitants espèrent pouvoir se faire vacciner car les conditions sanitaires sont si peu élevées que les malades ne sont pas bien pris en charge la plupart du temps, les maladies se répandent donc facilement jusqu’à parfois entrainer des épidémies et de nombreux morts. Ainsi le scepticisme concernant la vaccination est un « luxe des pays riches » car la qualité des soins dans ces pays est très bonne.

Alessandro Diana : Les médecins peuvent faire des erreurs, en effet la médecine évolue constamment. Si on prend l’exemple de la coqueluche, cette maladie a longtemps été considérée par les médecins comme une maladie infantile car elle tue les bébés de moins de 6 mois, mais les médecins se sont ensuite rendus compte qu’elle circulait aussi chez les adultes. Donc au lieu de seulement vacciner les enfants de moins de 6 mois ils ont décidé de faire vacciner les adultes et les adolescents afin de protéger les bébés de la maladie. Mais ils se sont vite rendus compte que même en étant vaccinés contre la coqueluche, les adolescents et les adultes pouvaient contracter la maladie, de manière moins prononcée, mais qui pouvait tout de même être transmise aux nouveau-nés et par conséquent les tuer. Ce sont ensuite les études post-marketing qui ont permis aux médecins de se rendre compte que si une femme enceinte se fait vacciner contre la coqueluche, il y a plus de 96% de chance que le bébé ne contracte pas la maladie, car la femme transmet ses anticorps au bébé.

La vaccination tout comme la médecine évolue. Elle nous permet d’être protégés contre certaines maladies, parfois mortelles, et c’est aussi un moyen pour nous de protéger les autres en évitant de contracter la maladie et de leur transmettre ensuite.

 

 

Fake News !!

Quand on recherche des réponses à nos problèmes sur internet, souvent la question se pose : Comment déceler une fausse information ?

Alessandro Diana : Tout d'abord, il est nécessaire d'avoir accès au nom de l'auteur de l'article qu'on lit ainsi qu'un moyen rapide de le contacter pour qu'il puisse répondre à nos questions (e-mail). Ensuite, pour s'assurer que l'information est vraie, il faut que l'information soit relayée par au moins trois autres sources différentes. Il faut toujours être critique par rapport à une information trouvée. En cas de doute, il est conseillé de consulter un professionnel.

Médecine alternative, non conventionnelle et non allopathique, qu'en penser ?

Cette médecine désigne une grande variété de méthodes de traitement, souvent issues de traditions anciennes (exemple : acupuncture) ou de pratiques ayant émergé aux environs du XIXe siècle (exemple : hypnose, ostéopathie, homéopathie).

L'avis du Dr Alessandro Diana : il est nécessaire d'avoir des passerelles entre ces différentes médecines, ce qui permet parfois de mieux supporter des traitements.

Un vaccin contre le VIH ?

Le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) est un rétrovirus infectant l'humain et responsable du syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA) qui est un état affaibli du système immunitaire le rendant vulnérable à de multiples infections opportunistes.

Dr Alessandro Diana: La conception de ce vaccin est très avancée. Un des acteurs de son avancée est un centre sur Lausanne qui est très actif dans la recherche. Il serait ainsi très probable d'avoir une commercialisation de ce dernier dans 8 à 10 ans. Pour le moment, le meilleur moyen de se protéger de ce virus est l'utilisation du préservatif.

 

 

Propos retranscrits par Sonia Bahi, Clémence Pernette et Aurore Buff.

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans BIOACTU
29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 15:23

par Nadia Ali, Pierre-Adrien Bolzan, Léa Carnalou et Eloïse Jenninger

 

L'expression d'un gène correspond à la synthèse d'une protéine grâce aux mécanismes de transcription et de traduction. Cette expression est habituellement régulée par certains gènes, appelés gènes de régulation.

 

Dans le noyau d'une cellule, la transcription d'un gène de régulation va produire un ARN messager (sa copie). Cet ARN messager sera ensuite traduit (grâce à des ribosomes) en facteur de transcription, une protéine. Dans certains cas, cette protéine va subir un changement de forme par l'action d'une molécule effectrice pouvant provenir d'une autre cellule ou contenue dans la cellule elle-même. Grâce à cette transformation, le facteur de transcription va se fixer sur la zone promotrice d'un gène permettant la venue de l'ARN polymérase qui ouvrira l'hélice et déclenchera la transcription de ce gène. Selon la nature du gène concerné, un nouveau facteur de transcription, une protéine structurale ou encore une enzyme seront produits.

Comment l'expression d'un gène est-elle régulée ?

C'est le cas par exemple du gène SRY présent sur le chromosome Y. Ce gène intervient dans la différentiation des gonades (organes reproducteurs) chez les hommes. Le gène SRY, lorsqu'il est présent produit un facteur de transcription (le TDF - testis determinating factor -) qui va activer d'autres gènes. Leur activation aboutit à la transformation des gonades embryonnaires en testicules.

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO

Le Bioblog, C'est Quoi ?

  • : lebioblog
  • : Le bioblog du lycée de Ferney-Voltaire? Des articles, des photos et des vidéos conçus par des élèves du lycée. Rubriques proposées: BIOACTU: des articles sur l'actualité en biologie et en médecine. BIOTECHNO: pour comprendre les techniques utilisées en biologie cellulaire. BIOACTION: le développement durable au lycée.Et plus encore... En bonus, la rubrique BIOWEB: une sélection de sites pour réviser ses cours. Conception et coordination : Jean-Yves Guichot
  • Contact

Recherche

Liens