Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 15:25

Les inscriptions au club photo sont ouvertes.

Cette année, ce sont les lycéens qui reprennent en main la gestion du club photo.

Si vous êtes intéressés, écrivez à :

clubphotoferney@yahoo.fr

en indiquant vos nom, prénom et classe.

Une seule condition : être membre de la MDL.

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans CONCOURS PHOTO 100 % BIO
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 09:09
Au coeur des machines de la Faculté des Sciences

Les élèves de l'AP "recherche scientifique" ont poussé la porte de la salle 16 de la Faculté des Sciences de Genève il y a quelques jours.

Ils ont cohabité avec les innombrables machines et outils au service de l'étude des cellules et des molécules du vivant.

Ils ont extrait leur ADN pour étudier leur génotype. lls vous expliqueront très prochainement la meilleure manière d'utiliser une micropipette, une centrifugeuse, une cuve à électrophorèse... Des conseils techniques et astuces en image.

 

Au coeur des machines de la Faculté des Sciences

.

Au coeur des machines de la Faculté des Sciences

.

Au coeur des machines de la Faculté des Sciences

.

Au coeur des machines de la Faculté des Sciences

.

Au coeur des machines de la Faculté des Sciences

.

Au coeur des machines de la Faculté des Sciences

.

Au coeur des machines de la Faculté des Sciences

.

Au coeur des machines de la Faculté des Sciences

.

Bientôt en ligne...

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans BIOTECHNO
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 09:28

Par Baptiste Rochette, Valentin Gobert et Monica Lisacek

Encore aujourd'hui, le traitement des grands brûlés fait partie des interventions médicales les plus critiques et requiert un savoir faire hautement spécialisé. En effet, les brûlures sévères représentent des types de traumas extrêmement délicats à traiter. Les blessures sont sévères et très douloureuses; l’efficacité des méthodes de traitement à court terme n’est peut-être pas évidente à percevoir, mais est primordiale pour une bonne guérison sur le long terme. Cependant, plus le séjour à l’hôpital est prolongé, plus les risques d'attraper des maladies nosocomiales sont accrus.

Au Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV), les chirurgiens commencent à réhydrater le patient brûlé et font un contrôle de ses organes vitaux pour ensuite nettoyer sa plaie - il s’agit en fait d’enlever les tissus morts. Le but de cette opération est de réduire l’inflammation causée par la présence de ces tissus. On y applique enfin des pansements dits « biologiques » à base de collagène que l’on change tous les deux jours, lors de la douche du patient. C’est en effet à ce moment que le débridement, c’est-à-dire le nettoyage de la plaie, s’effectue. L’amélioration des pansements biologiques est le défi majeur du projet de recherche B5 (Biological, Biodegradable and anti-Bacterial Burn-wound Bandages) soutenu par SwissTranMed, un projet mis en place spécialement pour améliorer les techniques de traitements actuels de ces traumatismes. Malgré l’attention minutieuse donnée au traitement de ces plaies, le changement de pansement ouvre la possibilité à de nombreuses infections bactériennes telles que celles provoquées par le germe coriace Pseudomonas aeruginosa.

Le B5 face à la Pseudomonas aeruginosa

Le projet B5 implique de nombreux partenaires: à Lausanne (CHUV, EPFL, UNIL), à Berne (UNIBE), à Zurich (UZH), et à Genève (UNIGE). Aujourd’hui, ces différents centres de recherches ont pour objectif de mettre au point de nouveaux pansements biologiques. Ces types de pansements existent déjà, toutefois leur utilisation en cas d’infections est impossible étant donné qu’ils ne possèdent pas d’activité antibactérienne. Le pansement biologique consiste, dans le cas présent, en une matrice de collagène dans laquelle des cellules fœtales sont insérées. L’avantage de ces cellules est leur capacité à produire des facteurs de croissance qui favorisent la division cellulaire et ainsi une bonne cicatrisation de la plaie. Lors de brûlures sévères sur de grandes surfaces (2-3eme degré) la seule production de facteurs de croissance est insuffisante, c’est pourquoi les chirurgiens ont recours à la greffe de peau. Habituellement, un peu de peau saine est prélevé sur le patient et est mis en culture en vue d’une greffe environ deux semaines plus tard. Le problème majeur reste les infections bactériennes, et c’est pour cela que les chercheurs essaient tout d’abord de comprendre l’environnement type des plaies des grands brûlés. L’analyse physico-chimique des exsudats permet d’identifier les paramètres importants dans ce liquide biologique et ainsi de les reproduire artificiellement. Il est toutefois très difficile d’identifier l’environnement commun à toutes les plaies des patients, puisque les exsudats sont tous différents et il y en a même qui contiennent des antibiotiques. Cependant; il semblerait que ce soit la seule manière de comprendre comment les bactéries colonisent le pansement.

Le B5 face à la Pseudomonas aeruginosa

Le Dr Gonzalez, chercheur en biologie, nous a parlé d'une de ses multiples approches : il essaye par exemple d’analyser le comportement de Pseudomonas dans les exsudats de brûlures, en particulier la production de facteurs de virulence, et observe au microscope confocal la prolifération des bactéries à l’intérieur des matrices de collagène. Parmi ses prochaines expériences figure l’analyse du profil d’expression des gènes de Pseudomonas aeruginosa lors d’une croissance dans un exsudat de référence (il s’agit d’exsudats issus d’un mélange de plusieurs exsudats, caractérisé par une absence de tout traitement antibiotique). A l’EPFL, ses collaborateurs tentent de comprendre comment les peptides anti-bactériens s'intègrent dans les pansements. Ces peptides agissent contre une bactérie très étudiée: la Pseudomonas aeruginosa - la bactérie la plus présente dans les infections des plaies des grands brûlés. Elle peut se développer dans l'exsudat, même si elle ne s’y développe pas toujours bien et nécessite environ 12 heures « afin de s’habituer aux conditions du milieu ». Les chercheurs ont trouvé dans les exsudas différents composants comme l'urée, le lactate, du cholestérol et des minéraux tels que le zinc et le cuivre dont les deux derniers sont les plus importants. C’est la concentration de Zn et de Cu relative à d’autres milieux biologiques qui intéresse particulièrement les chercheurs, surtout quand cette concentration est “élévée”. En effet lorsque la bactérie est en contact avec ces métaux, afin de les éliminer, la P. aeruginosa active certaines voies de signalisation qui activent à leur tour des gènes pour une pompe à efflux qui a pour but d’expulser les métaux de la bactérie. Le problème est que cette réaction engendre également l’inhibition d’un gène codant pour une porine, c’est-à-dire un gène provoquant des portes d’entrées pour les antibiotiques de la famille des carbapénèmes, parmi les derniers antibiotiques efficaces contre Pseudomonas. En somme, cette réaction entraîne une résistance de la bactérie aux antibiotiques. Sa résistance se manifeste par une virulence comme le montrent des pigments spécifiques de couleur bleue, la pyocyanine, et la sécrétion de toxines. Des chercheurs de Genève ont montré dans de précédentes études que certains appareils médicaux, tels que les cathéters urinaires, relâchent dans le malade du zinc ou du cuivre pouvant induire une résistance aux antibiotiques chez la bactérie P. aeruginosa. L’induction (à ne pas confondre avec sélection, ici on ne parle pas de mutations) de cette résistance aux « derniers » antibiotiques pose un grave problème médical, créant de nombreuses complications dans le traitement des patients infectés.

Le B5 face à la Pseudomonas aeruginosa

Il subsiste néanmoins de nombreuses questions : quelle est la réponse de la bactérie dans le milieu ? Fait-elle face à un environnement hostile ? Quelles sont les synthèses activées ? De nombreuses questions qui nécessitent encore des recherches assidues par Dr Manuel Gonzalez et ses collaborateurs.

Pour en savoir plus :

http://www.unige.ch/sciences/biologie/biveg/microbio/themes/KarlPerron/RecherchesKP.html

http://www.chuv.ch/soinsintensifs

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pseudomonas_aeruginosa

Nous remercions le Dr Manuel Gonzalez qui a pris le temps de nous expliquer en quoi consistent ses recherches, et qui nous a beaucoup aidé lors de la rédaction de cet article!

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans BIOACTU
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 12:39

par Sarah Bernaudin, Lucas Chaleyssin, Malo Cresson, Yannick Di Paolo et Elina Gunsing

L’espèce humaine possède des capteurs, les bourgeons du goût, permettant de distinguer les différentes saveurs : sucré, salé, amer, acide et umami.

Nous nous intéresserons ici plus particulièrement au goût amer, qui n'est pas présent chez tous les individus.

Le goût amer se détecte grâce à la molécule de phénylthiocarbamide ( PTC ) qui se place sur le récepteur TAS2R38, une protéine codée par un gène situé sur le chromosome 7. Ce gène possède deux allèles, celui qui correspond à la sensibilité est dominant tandis que l'autre est récessif. Ainsi chaque individu peut être soit homozygote dominant (2 allèles de sensibilité), homozygote récessif (2 allèles ne définissant pas la sensibilité) ou encore hétérozygote (un allèle dominant et un récessif, l'individu est sensible). Mais comment le déterminer ?

Le génotype est identifiable grâce à une PCR (Polymerase Chain Reaction) suivie d'une électrophorèse), comme l'a fait le groupe précédent : http://www.lebioblog.com/article-y-a-t-il-des-mutants-dans-le-lycee-123887126.html

La PCR consiste en une amplification de milliards de fois d'un unique fragment d'ADN. Dans notre cas, nous avons pu utiliser une machine qui utilise une PCR en temps réel qui se distingue de la PCR quantitative. Grâce à cette nouvelle technique on n'utilise plus l'électrophorèse car il devient possible de réaliser la PCR en 1 heure au lieu de 4 heures et il est possible de déterminer les allèles présents en temps réel.

Un cycle de PCR consiste en une séparation de l'ADN à haute température, puis une diminution de la température pour ensuite avoir une reconstitution de l'ADN par l'enzyme polymérase. Lors de cette reconstitution, s’insèrent deux types de sondes taqman, complémentaires à un motif particulier (séquence) de nucléotides, l'une se fixe sur l'allèle "sensible" et l'autre sur l'allèle "non sensible". Celles-ci permettent de repérer chaque type d’allèle dans chaque cas. Le fonctionnement des sondes est le suivant: lors de la duplication de l'ADN ces sondes se fixent sur un brin d'ADN puis pendant la réplication de celui-ci les sondes sont détachées du brin d’ADN ce qui provoque de la fluorescence, verte dans le cas où l'allèle est "non sensible" et bleue dans le cas où l'allèle est "sensible". Ainsi on peut déterminer si l'individu est hétérozygote (les deux couleurs sont présentes) ainsi l'individu est sensible à l'amertume. Dans un second cas l'individu est homozygote récessif (seule la couleur verte est présente) et l'individu est donc insensible à l'amertume. Dans le dernier cas l'individu est homozygote dominant (la couleur bleue est présente), il est donc sensible à l'amertume.

Le principe de l'utilisation des sondes taqman pour l'identification des allèles

Le principe de l'utilisation des sondes taqman pour l'identification des allèles

Les résultats obtenus pour une personne hétérozygote

Les résultats obtenus pour une personne hétérozygote

Dans le graphique visualisé pendant le déroulement de la PCR, la courbe verte représente la fluorescence au cours du temps de l'allèle "non sensible", la courbe bleue représente la fluorescence au cours du temps de l'allèle "sensible" et la courbe rouge est un test pour s'assurer du fonctionnement de la machine. Plus la fluorescence est importante plus l’allèle est amplifié.

Une détermination du génotype en live par PCR

A partir de ces résultats, on trace le graphique (présenté ci-dessous) illustrant l'intensité lumineuse de l’allèle "sensible" et de l’allèle "non sensible". Il y a 10 échantillons : 8 personnes testées le jour de l'expérience, un contrôle positif C+ hétérozygote et un contrôle C- négatif (pas d'ADN).

On peut constater qu'il y a 3 hétérozygotes c'est a dire qui possèdent deux allèles différents (en vert) : ils possèdent l'allèle "sensible" et l'allèle "non sensible".

Il y a 4 homozygotes c'est-à-dire qui possèdent deux fois le même allèle dont 2 pour l'allèle "sensible" (en bleu) et 2 pour l'allèle "non sensible" (en rouge). Nous pouvons également voir qu'il y a eu un problème avec l'une des personnes qui n'a pas d'ADN (LC), étrange... Petit problème technique plus vraisemblablement.

Une détermination du génotype en live par PCR

Un énorme merci à l'équipe de l'UNIGE (BiOutils) pour nous avoir permis de réaliser cette expérience d'avant garde.

Illustrations : BiOutils

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans BIOTECHNO
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 14:44

Le concours photo 2015 sur le thème "humains" coordonné par Laurent Bergman et Cécile De La Bourdonnaye s'est terminé par la remise des prix pour les heureux élus.

Appréciez le talent des lauréats :

1er prix du jury : Lily Bolan

1er prix du jury : Lily Bolan

2eme prix du jury : Roisin Everts

2eme prix du jury : Roisin Everts

3eme prix du jury : Elona Keuwer

3eme prix du jury : Elona Keuwer

1er prix de la journée portes ouvertes : Juliette tremblay

1er prix de la journée portes ouvertes : Juliette tremblay

2eme prix de la journée portes ouvertes : Roisin Everts

2eme prix de la journée portes ouvertes : Roisin Everts

3eme prix de la journée portes ouvertes : Mathis Lindner

3eme prix de la journée portes ouvertes : Mathis Lindner

2eme prix des élèves : Olga Semeshina

2eme prix des élèves : Olga Semeshina

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans CONCOURS PHOTO 100 % BIO
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 06:39
La physiologie du goût

La texture, les arômes, le pétillant et le piquant sont perçus par notre langue. Les informations sont transmises à notre cerveau par l'intermédiaire de milliers de cellules sensorielles associées à autant de neurones.

Les aires cérébrales ainsi activées permettent d'apprécier le croquant et l'acidité d'une pomme fraîchement cueillie dans le verger...

Une vidéo réalisée par Lauranne Cremèse, asssitée de Victor Bard et Michael Cognet (dans le cadre de l'accompagnement personnalisé des 1ere S).

Cliquez sur le lien : https://www.youtube.com/watch?v=WPVmQA9UTKc

Source : http://www.larecherche.fr/mensuel/443

La physiologie du goût

Bon appétit !

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 07:53
Change pour ton climat

Tous les élèves du lycée sont invités à venir voter (au CDI) pour les propositions d'actions pour lutter contre les changements climatiques.

Ces propositions ont été émises durant la journée "Change pour ton climat" organisée au lycée le 16 janvier.

Les 10 propositions retenues seront transmises par le groupe développement durable pour être présentées dans le cadre de la conférence des Nations unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Les propositions de 150 élèves de Terminale S et ES pour la conférence de Paris

(2x/3x/4x = proposée 2/3/4 fois. GES = Gaz à Effet de Serre)

1- Charte environnementale pour les établissements scolaires à introduire dans les règlements intérieurs.

2- Passer des films pour sensibiliser les élèves au fait que chaque petit geste a des conséquences globales importantes

3- Imposer des normes d'isolation plus strictes pour toute nouvelle structure construite (3x)

4- Limiter les importations en privilégiant les productions locales (AMAP : Association pour le Maintient d'une Agriculture Paysane) (2x)

5- Établir une coopération internationale : les pays les plus puissants reversent de l'énergie et de l'argent pour aider les pays émergents, favoriser les énergies « vertes » et éviter la prolifération nucléaire.

6- Rénover les bâtiments existants pour une meilleure isolation (et un meilleur confort)

7- Plus de transport en commun et de parking aux abords des villes pour les utiliser

8- Décentraliser les entreprises pour fluidifier les transports et éviter les émissions de GES

9- Soutenir les pays peu développés économiquement afin qu'ils renforcent leur législation anti-pollution ce qui éviterait que les entreprises des pays riches délocalisent leur production chez eux

10- Rendre les transports en commun et voitures électriques plus disponibles

11- Réguler plus la pollution

12- Stopper l'expansion de la technologie (ex : ipad) dans les écoles

13- Encourager la recherche sur les nouvelles technologies

14- Éduquer dès le primaire avec des campagnes de sensibilisation forte. (4x) Ex...

15- ...(avantage à s'engager dans les technologies et énergies renouvelables)

16- Remettre en place le système de consigne (achat un peu plus cher, mais récupération de la différence en rendant les bouteilles)

17- Investir dans des technologies pour améliorer les matériaux isolants et les rendre moins chers.

18- Investir dans des technologies permettant d'éliminer les déchets radioactifs

19- Instaurer un jour sans viande/poisson dans les cantines

20- Taxer les commerces qui n'éteignent pas leurs enseignes la nuit

21- Instaurer un quota en fonction du nombre de km parcouru, de l'environnement (ville/campagne) et du métier

22- Récompenser les ménages utilisant le moins d'énergie non-renouvelable et la plus grande part d'énergie renouvelable

23- Obliger les communes à avoir une proportion importante d'espace vert

24- Garantir et améliorer l'accessibilité des transports publics locaux (bus, covoiturage) et...

25- … donner des alternatives comme les pistes cyclables

26- S'assurer que les aides économiques aux pays en voie de développement soient allouées à la condition d'un développement durable

27- Baisser le prix du bio en... (2x)

28- taxant engrais et pesticides pour faire monter le prix du « non-bio »

29- Limiter les vols en avion par des taxes pour les voyageurs

30- Taxer les transports de biens pour qu'un produit soit moins cher en local

31- Faire des recherches pour capter l'énergie des éclairs

32- Que chacun fasse sa part

33- Pas d'OGM dans les restaurants scolaires

34- Subventionner ceux qui ont de bons comportements

35- Favoriser le système de location de voiture électrique

36- Aider les mairies à diminuer les places de parking …

37- tout en augmentant les transports en commun gratuit (2x)

38- développer les jardins potagers

Change pour ton climat

Pour en savoir plus sur la conférence "Paris 2015" : http://www.cop21.gouv.fr/fr

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans BIOACTION
16 mai 2015 6 16 /05 /mai /2015 12:08
Les mécanismes de l'allergie

Les beaux jours sont arrivés. Et avec eux, les arbres et les graminées n'ont qu'une seule idée dans leurs organes reproducteurs : balancer dans l'atmosphère des millions de grains de pollen en quête de pistils adéquats pour assurer la pérennité de l'espèce. Vous n'en avez que faire. Votre problème : vous n'êtes pas une abeille et vous êtes allergique au pollen. Pourquoi ?

C'est tout bête : Après une phase de sensibilisation préliminaire, un nouveau contact avec l'allergène (le pollen) déclenche chez vous une réaction inflammatoire pas très agréable...

Une vidéo conçue et réalisée par Alice Padlewski, starring Killian Bartsch, avec la collaboration de Lauranne Cremese et Loïc Roudier. Musique : Mathieu Padlewki (dans le cadre de l'accompagnement personnalisé des 1ere S).

Cliquez sur le lien:

https://www.youtube.com/watch?v=SnMAgRIySHA

A vos mouchoirs !

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO
16 mai 2015 6 16 /05 /mai /2015 11:20
Retour vers la FIVETE

Lorsque Amelien frappe à la porte du cabinet des docteurs Frapadingues, elle ne se doute pas de ce qui va lui arriver. Venue chercher des informations sur sa naissance, qu'elle sait avoir été rendue possible par fécondation in vitro et transfert embryonnaire (FIVETE), la voilà embarquée dans une version gonadique du célèbre film "Retour vers le futur", sans effets spéciaux mais explications pédagogiques.

Accrochez-vous ! Les locaux pas forcément High-Tech du lycée se sont subitement transformés en formidable machine à remonter le temps...

Une vidéo conçue et réalisée par Emilie, Arotiana, Amelien et Marion (dans le cadre de l'accompagnement personnalisé des 1ere S).

Cliquez sur le lien :

https://www.youtube.com/watch?v=b1Ch-bU4aL8

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 08:08

Les terminales ayant choisi l'option biologie en accompagnement personnalisé sont allés tester leur génome dans un labo à l'UNIGE et ont pu rencontrer Manuel Gonzales, chercheur en microbiologie.

Ils vous présenteront prochainement leur travail (et leur génotype) et vous expliqueront l'intérêt des recherches menées à Genève sur la bactérie pseudomonas aeruginosa, une bactérie à l'origine de nombreuses infections en milieu hospitalier dont la résistance aux antibiotiques est augmentée en présence de certains métaux comme le zinc (présent notamment dans les cathéters urinaires). Danger !

A suivre de près...

Manuel Gonzales explique son travail de chercheur à l'Unité de microbiologie de l'UNIGE

Manuel Gonzales explique son travail de chercheur à l'Unité de microbiologie de l'UNIGE

Cultures de bactéries en flacon...

Cultures de bactéries en flacon...

... dans des boîtes de Pétri... Pas forcément glamour, le métier de chercheur.

... dans des boîtes de Pétri... Pas forcément glamour, le métier de chercheur.

Partager cet article
Repost0
Published by lebioblog - dans BIOACTU

Le Bioblog, C'est Quoi ?

  • : lebioblog
  • : Le bioblog du lycée de Ferney-Voltaire? Des articles, des photos et des vidéos conçus par des élèves du lycée. Rubriques proposées: BIOACTU: des articles sur l'actualité en biologie et en médecine. BIOTECHNO: pour comprendre les techniques utilisées en biologie cellulaire. BIOACTION: le développement durable au lycée.Et plus encore... En bonus, la rubrique BIOWEB: une sélection de sites pour réviser ses cours. Conception et coordination : Jean-Yves Guichot
  • Contact

Recherche

Liens