Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 14:21

 

Gaz de Schiste : une alternative raisonnable ?

par Juliana Rademaker

 

 1. Qu’est ce que le gaz de schiste ?

 

Du fait de l’épuisement des ressources naturelles en pétrole et en gaz et de la hausse de leur prix ces dernières annèes, l’exploitation des gaz de schiste est devenue intéressante. Comme leur nom l’indique, les gaz de schiste sont des gaz naturels composés principalement de méthane, formés et emprisonnés dans des schistes. Les schistes sont des roches d’aspect feuilleté, situées entre 2000 et 3000 mètres de profondeur.

 

2. L’extraction du gaz

 

L’extraction du gaz de schiste nécessite une technique très particulière, nommée fracturation hydraulique. Le principe est simple: après un forage vertical pour atteindre la couche de schiste, on pénètre la roche horizontalement, puis on igaz-de-schiste.jpgnjecte du liquide de fracturation composé de milliers de litres d’eau (de 7 à 15 millions de litres) à haute pression (600 bar) chargés en sable et en produits chimiques pour fracturer la roche et pousser le gaz vers la surface. Lors de l'extraction, plus de la moitié du liquide de fracturation reste dans la couche de schiste, le liquide récupéré en surface est évacué vers des usines de retraitement. Le gaz de schiste récupéré est raffiné sur place avant d'être transporté pour stockage ou utilisation directe.

 

3. Risques sur l’environnement

 

Cependant, vous avez sans doute remarqué que le gaz de schiste fait polémique ces derniers temps. En effet, la technique utilisée pour l’extraction du gaz de schiste n’est pas sans danger pour l’environnent. Premièrement, les résidus de gaz et de liquide de fracturation peuvent contaminer les eaux souterraines et les nappes phréatiques, utilisées pour l’alimentation en eau potable. Deuxièmement, le principal composé du gaz de schiste, le méthane, est l’un des principaux gaz à effet de serre et participe à la pollution de l'air et de l'eau.

 

 

L'exploitation des gaz de schistes est une idée innovante et originale. Cependant ce n’est pas une alternative durable car elle n’est pas sans risques pour l’environnement du fait des méthodes d’extraction qui ne sont pas entièrement contrôlées. Il est préférable de se tourner vers une énergie plus saine pour l’environnement comme l’énergie solaire ou encore l’énergie géothermique.

 

Sources

http://www.ifpenergiesnouvelles.fr/espace-decouverte/tous-les-zooms/les-gaz-de-schistes-shale-gas

 

http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/gaz_de_schiste/185623

 

http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/XML/db/planetterre/metadata/LOM-gaz-schiste.xml

 

Partager cet article

Repost0
Published by lebioblog - dans BIOACTU
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 13:52

 LES AGROCARBURANTS ONT-ILS DES LIMITES ?

par Robin Dardelet

 

 

Comment sont-ils fabriqués ?

 

 Les agrocarburants sont des carburants destinés aux transports (voiture, bus,...), fabriqués à partir d’extraits de plantes oléagineuses comme le colza, le tournesol. Ils sont obtenus par pressage et, après décantation et filtration, sont directement utilisables dans des moteurs adaptés.

 

maisbiodiesel.jpg   

 

 

Les limites des Biocarburants

 

L’utilisation de mais et de colza a pour conséquence directe de détourner des stock importants de plantes, initialement destinés à l’alimentation, vers la transformation en biocarburants. Cela réduit considérablement la facilité à se nourrir pour certains pays comme le Mexique, en pleine crise alimentaire depuis que les cultures qui provenaient des États-Unis ont été détournées vers la production d’agrocarburants. Les mexicains, de plus en plus sous l’emprise de la disette, se révoltent. Le problème au Mexique est à l’échelle microscopique ce qui nous attend en 2050, lorsqu’il y aura 2 milliards d’humains supplémentaires à nourrir et de moins en moins de pétrole. Ce cercle vicieux entraîne une question d’éthique générale : qu'est-ce qui est plus important, la nutrition de millions d’êtres humains mourant de faim ou la mobilité des huit autres milliards qui habiteront la planète en 2050 ?



riot.jpgpetrole.png

 

 

Pour approfondir :

 

.Plus de détail sur les agrocarburants en général.

 

.Plus de détails sur les biocarburants à base d'algues.

Partager cet article

Repost0
Published by lebioblog - dans BIOACTU
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 13:01

 

Et si l'Homme venait à disparaître?

par Amandin Coisne, Alizée Roguet et Alizée Danckaert

 

 Causes de la disparition possible des Hommes:

 

-Hypothèse n°1: Accidents/Guerres

-Hypothèse n°2: Épidémie mortelle chez les hommes

-Hypothèse n°3: Météorite/Forte activité volcanique

-Hypothèse n°4: Nouvelle ère glaciaire

 

L‘homme pourrait disparaître de différentes manières, mais alors, on peut se demander qui deviendrait l‘espèce dominante sur Terre , celle qui prendrait la place de l‘homme, la plus haute sur une échelle regroupant toutes les créatures vivantes sur Terre.

 

Voilà 4 espèces qui pourraient devenir l‘espèce dominante si l‘homme venait à disparaître:

 

-1ère proposition: Le rat

Le rat : petit mammifère vivant généralement en colonie.

 

rat.jpg

 

Les 5 atouts du rat :

 

1. Il est capable de faire une carte mentale de son environnement. Un atout pour trouver les meilleurs coins à nourriture sur un grand territoire

2. Il est altruiste : un rat en cage renonce à une friandise si cela a comme effet de délivrer un choc électrique à un congénère

 

Étonnante expérience qui nous renvoie une image sur les 3 catégories d'humains : le dominant, le dominé et l'autonome.
D'après cette expérience, cela dépend du groupe dans lequel on se situe, et du critère de compétence isolée.
A l'inverse des rats, nous avons à priori la possibilité de sélectionner l'univers dans lequel on souhaite évoluer et donc libre à nous de choisir notre catégorie en fonction de nos compétences si l'on est un minimum malin...
http://www.dailymotion.com/video/x97o6o_les-rats-plongeurs-experiences-de-d_tech

 

3. Il est très fertile : une femelle peut avoir (théoriquement) 1 000 descendants par an

4. Il a un estomac qui lui permet de digérer n’importe quoi, même des charognes

5. Il a des "mains" qui lui permettent de manipuler toutes sortes de choses. Il peut également courir, grimper, nager et sauter.

 

-2ème proposition: La fourmi

La fourmi : minuscule insecte vivant dans une fourmilière entourée de ses milliers de congénères.

 

fourmi.jpg 

1. Elles ont l’avantage du nombre : plusieurs millions de milliards d’individus sur Terre et une masse équivalente à celle de l’humanité.

2. Elles mangent de tout.

3. Elles pratiquent l’élevage et la culture de champignons.

 

Les pucerons sécrètent un liquide sucré appelé le miellat. Normalement il tombe au sol, mais certaines fourmis s’en nourrissent. Les fourmis tiennent à distance les prédateurs des pucerons et les transportent aux meilleurs emplacements pour se nourrir. Certaines les accueillent au sein même de la fourmilière, pour les espèces se nourrissant sur les racines des plantes. Les fourmis sont donc les seuls animaux connus à posséder, tout comme l’homme, des animaux domestiques.

 

4. Elles peuvent porter jusqu’à 60 fois leur poids

5. En groupe, elles peuvent s’attaquer à des proies jusqu’à 10 fois plus grosse qu’elles.

 

- 3ème proposition: Les corvidés (corbeaux, corneilles, pies)

   

corbeau.jpg

  1. Le corbeau à un gros cerveau par rapport à sa taille.

  2. Le corbeau mange de tout.

  3. La pie à conscience d’elle-même : elle peut se reconnaître dans un miroir.

  4. Le corbeau réussit très bien une expérience ou il faut faire monter le niveau de l’eau dans un tube pour récupérer de la nourriture : il utilise des petits cailloux. Une autre expérience à montré qu’il peuvent fabriquer des outils : http://www.youtube.com/watch?v=efcIsve5wu8&feature=related

  5. Le gai buissonnier comprend que ses congénères peuvent avoir des pensées différentes des siennes

- 4ème proposition : Les singes 

 Les singes de l'ancien monde : mammifères les plus proches de l’homme.

1. Les singes sont les candidats qui paraissent les plus évidents, en effet, nous partageons un ancêtre commun et nous avons plus de 98 % de notre patrimoine génétique en commun.

2. Les singes sont capables de fabriquer des outils rudimentaires pour faciliter leur vie courante: http://www.youtube.com/watch?v=_MgHBvp1uwk

3. Ils ont également conscience d’eux-mêmes comme le prouve cette expérience de National Geographic : http://www.youtube.com/watch?v=vJFo3trMuD8

4. Les singes vivent en société, ils s’entraident, ils s’enlèvent les poux et partagent leur nourriture.

5. Enfin, ils sont capables de prévoir les conséquences futures de leurs actions et peuvent planifier une suite d’actions définies. Cette expérience avec une cacahuète au fond d’un tube que le singe tente de récupérer: http://www.youtube.com/watch?v=yrPb41hzYdw

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS : lire le N° de Sciences et Vie Junior de mars 2012

 

svj.jpg

Partager cet article

Repost0
Published by lebioblog - dans BIOACTU

Le Bioblog, C'est Quoi ?

  • : lebioblog
  • : Le bioblog du lycée de Ferney-Voltaire? Des articles, des photos et des vidéos conçus par des élèves du lycée. Rubriques proposées: BIOACTU: des articles sur l'actualité en biologie et en médecine. BIOTECHNO: pour comprendre les techniques utilisées en biologie cellulaire. BIOACTION: le développement durable au lycée.Et plus encore... En bonus, la rubrique BIOWEB: une sélection de sites pour réviser ses cours. Conception et coordination : Jean-Yves Guichot
  • Contact

Recherche

Liens