Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 15:23

par Nadia Ali, Pierre-Adrien Bolzan, Léa Carnalou et Eloïse Jenninger

 

L'expression d'un gène correspond à la synthèse d'une protéine grâce aux mécanismes de transcription et de traduction. Cette expression est habituellement régulée par certains gènes, appelés gènes de régulation.

 

Dans le noyau d'une cellule, la transcription d'un gène de régulation va produire un ARN messager (sa copie). Cet ARN messager sera ensuite traduit (grâce à des ribosomes) en facteur de transcription, une protéine. Dans certains cas, cette protéine va subir un changement de forme par l'action d'une molécule effectrice pouvant provenir d'une autre cellule ou contenue dans la cellule elle-même. Grâce à cette transformation, le facteur de transcription va se fixer sur la zone promotrice d'un gène permettant la venue de l'ARN polymérase qui ouvrira l'hélice et déclenchera la transcription de ce gène. Selon la nature du gène concerné, un nouveau facteur de transcription, une protéine structurale ou encore une enzyme seront produits.

Comment l'expression d'un gène est-elle régulée ?

C'est le cas par exemple du gène SRY présent sur le chromosome Y. Ce gène intervient dans la différentiation des gonades (organes reproducteurs) chez les hommes. Le gène SRY, lorsqu'il est présent produit un facteur de transcription (le TDF - testis determinating factor -) qui va activer d'autres gènes. Leur activation aboutit à la transformation des gonades embryonnaires en testicules.

Repost 0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 09:38

Par Jules Bichard et Valentin Droubay

Nous savons (voir dans un article précédent) que l'ADN est constitué de nucléotides.

Les nucléotides sont composés de phosphate ou acide phosphorique (symbolisé par les pommes de terre) de désoxyribose (symbolisé par les dattes) et d’une base azotée parmi quatre : la guanine (grenade), la cytosine (concombre), l'adénine (ananas) et la thymine (tomate).

Un gène est une portion de chromosome (de l'ADN) qui contient une information génétique déterminant un caractère particulier du corps.

Les allèles sont des formes différentes d'un gène comme nous le montre le document ci-dessous. On voit que pour l'allèle 1 les paires de bases azotées AT/AT/CG (qui sont dans le cadre) sont différentes dans l'allèle 2: TA/GC/AT

Il existe plusieurs allèles à cause d'un mécanisme génétique nommé mutation.

Il y a différentes sortes de mutations. La première est la mutation par substitution : une paire (ou plus) de nucléotides est remplacée par une autre. C'est la mutation présentée ci-dessus.

La seconde mutation est la mutation par addition : une paire de nucléotides supplémentaires est insérée dans l'ADN.

La dernière mutation est la mutation par délétion : une paire de nucléotides est perdue.

 

Infographies et texte conçus dans le cadre de l'AP seconde

Repost 0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 15:00

Depuis sa découverte, l'ADN, ou acide désoxyribonucléique, fait peur aux élèves devant connaître sa composition. En plus d'un nom déjà compliqué, cette macromolécule porteuse de l'information génétique est constituée d'une succession de nucléotides eux-même composés d'un sucre, le désoxyribose, d'un acide phosphorique (ou phosphate) et d'une base azotée parmi quatre : adénine (A) , cytosine (C) , guanine (G) et thymine (T). Du fait de leurs affinités chimiques l'adénine se lie toujours avec la thymine et la cytosine, avec la guanine. Pas simple…

 

Pourtant, sans compréhension de la structure de l'ADN, pas de compréhension de l'information génétique qui détermine l'organisation et le fonctionnement des cellules de tous les êtres vivants.

 

Et si on observait la molécule d'ADN d'un autre œil… en remplaçant tous ces noms de molécules compliqués par des mots connus… afin de mieux se les approprier.

 

Si l'ADN était constitué de fruits et de légumes... si on prenait la première lettre de chaque mot... si le phosphate (P) était des patates, le désoxyribose (D), des dattes, l'adénine (A), de l'ananas, la thymine (T), de la tomate, la cytosine (C), du concombre et la guanine (G) de la grenade... voici ce que cela donnerait :

L'acide désoxyribonucléique, c'est facile !
L'acide désoxyribonucléique, c'est facile !

Bien visualisé ?

 

CQFD. L'acide désoxyribonucléique, c'est facile !

 

Infographie : Lorenzo Bacchetta, Michel Bakekolo et Guillaume Vich (dans le cadre de l'accompagnement personnalisé)

Repost 0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 07:20
Origine et transmission d'une maladie génétique

Par Dylan Nicolle, Noémie Felix, Adrien Claret Tournier et Timothy Oh

La drépanocytose est une maladie génétique, héréditaire, car elle a pour origine une modification d'un gène qui peut être transmise aux descendants.

Pour un gène particulier, chaque parent possède deux versions de celui-ci (les allèles). Lors de la reproduction, l'enfant hérite d'un seul des deux allèles de chaque parent. Si chacun des deux parents possède un allèle susceptible d'entraîner une maladie en l'absence de la présence de l'allèle « normal », la probabilité d'avoir un enfant malade est de 1 sur 4.

Les gènes (et donc les versions – allèles – existant dans la population humaine) contrôlent la synthèse des protéines. Chaque protéine a un rôle bien précis et indispensable à l'organisation et au fonctionnement des cellules. C'est la séquence de ses acides aminés constitutifs qui détermine la structure d'une protéine et ainsi sa fonction.

Dans certains cas, l'existence une seule modification par rapport à un allèle « normal » (modification au niveau de la séquence de nucléotides du gène) se répercute sur la séquence d'acides aminés de la protéine synthétisée grâce à ce gène. Il peut en résulter des maladies graves comme la drépanocytose, la mucoviscidose ou la myopathie.

Comment ? Pour y voir plus clair, visionnez la vidéo :

https://youtu.be/i6QJYITAA7Y

Réalisation: Dylan Nicolle, Adrien Claret Tournier, Noémie Felix et Timothy Oh.

Voir également :

http://www.universcience.tv/video-les-maladies-genetiques-2594.html

http://www.universcience.tv/video-les-mutations-genetiques-2860.html

Repost 0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 16:56
La synthèse des protéines

Découvrez le travail du ribosome pour assembler les acides aminés afin de construire une protéine.

Une version simplifiée de la synthèse d'une protéine à partir du gène qui lui correspond avant d'aller plus loin et d'approfondir les mécanismes mis en jeu:

https://www.youtube.com/watch?v=Mz7c2uhoF5Y&feature=youtu.be

Découpages, assemblages et réalisation : Louise Machala, Flavie Mareite, Julie Maziller et Clémence Pernette.

Pour en savoir plus :

http://biologieenflash.net/animation.php?ref=bio-0025-2

http://biologieenflash.net/animation.php?ref=bio-0026-2

Repost 0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 08:29

Les protéines se chargent du fonctionnement et de l'architecture des cellules (enzymes et protéines structurales).

Ce sont les gènes des chromosomes qui déterminent leur édification à l'intérieur des cellules selon un plan rigoureux (l'information génétique).

Dans le cas d'une maladie génétique, l'information contenue dans le gène chargé de la construction d'une protéine particulière est sensiblement différente. Il s'en suit une protéine dont la structure est différente de la normale.

Qu'est-ce qui détermine la structure d'une protéine ?

Pour le savoir, cliquez sur le lien : https://www.youtube.com/watch?v=5FmrKNMZd38

Une vidéo conçue et réalisée par Louis Busolini, David Celeni, Nina Ferrer Erikson et Bianca Zuccheli

La structure des protéines

.

Repost 0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 06:39
La physiologie du goût

La texture, les arômes, le pétillant et le piquant sont perçus par notre langue. Les informations sont transmises à notre cerveau par l'intermédiaire de milliers de cellules sensorielles associées à autant de neurones.

Les aires cérébrales ainsi activées permettent d'apprécier le croquant et l'acidité d'une pomme fraîchement cueillie dans le verger...

Une vidéo réalisée par Lauranne Cremèse, asssitée de Victor Bard et Michael Cognet (dans le cadre de l'accompagnement personnalisé des 1ere S).

Cliquez sur le lien : https://www.youtube.com/watch?v=WPVmQA9UTKc

Source : http://www.larecherche.fr/mensuel/443

La physiologie du goût

Bon appétit !

Repost 0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO
16 mai 2015 6 16 /05 /mai /2015 12:08
Les mécanismes de l'allergie

Les beaux jours sont arrivés. Et avec eux, les arbres et les graminées n'ont qu'une seule idée dans leurs organes reproducteurs : balancer dans l'atmosphère des millions de grains de pollen en quête de pistils adéquats pour assurer la pérennité de l'espèce. Vous n'en avez que faire. Votre problème : vous n'êtes pas une abeille et vous êtes allergique au pollen. Pourquoi ?

C'est tout bête : Après une phase de sensibilisation préliminaire, un nouveau contact avec l'allergène (le pollen) déclenche chez vous une réaction inflammatoire pas très agréable...

Une vidéo conçue et réalisée par Alice Padlewski, starring Killian Bartsch, avec la collaboration de Lauranne Cremese et Loïc Roudier. Musique : Mathieu Padlewki (dans le cadre de l'accompagnement personnalisé des 1ere S).

Cliquez sur le lien:

https://www.youtube.com/watch?v=SnMAgRIySHA

A vos mouchoirs !

Repost 0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO
16 mai 2015 6 16 /05 /mai /2015 11:20
Retour vers la FIVETE

Lorsque Amelien frappe à la porte du cabinet des docteurs Frapadingues, elle ne se doute pas de ce qui va lui arriver. Venue chercher des informations sur sa naissance, qu'elle sait avoir été rendue possible par fécondation in vitro et transfert embryonnaire (FIVETE), la voilà embarquée dans une version gonadique du célèbre film "Retour vers le futur", sans effets spéciaux mais explications pédagogiques.

Accrochez-vous ! Les locaux pas forcément High-Tech du lycée se sont subitement transformés en formidable machine à remonter le temps...

Une vidéo conçue et réalisée par Emilie, Arotiana, Amelien et Marion (dans le cadre de l'accompagnement personnalisé des 1ere S).

Cliquez sur le lien :

https://www.youtube.com/watch?v=b1Ch-bU4aL8

Repost 0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 12:09

 

Par Killian Forel et Louis Cottin

 

Durant la phase S. de l’interphase, l’ADN se réplique. Cela permet aux deux cellules produites lors de la division cellulaire d’avoir de l’ADN

Les deux brins de l’ADN d’origine,durant la réplication, servent chacun de modèle pour la synthèse d’un nouveau brin.

Cela s’appelle une réplication semi-conservative : à chaque fois que de l’ADN est synthétisé, les deux ADN fils sont constitués d’un brin de l’ADN d’origine et d’un brin synthétisé. Ainsi, à chaque fois qu’il y a une réplication de l’ADN, une partie de l’ADN est renouvelée, contrairement à ce qui se passerait lors d’une réplication conservative, où une copie de l’ ADN serait produite sans le moindre changement dans l’ADN d’origine.

Ainsi, avec la réplication semi-conservative, après la première réplication, les deux ADN fils possèdent un brin de l’ADN d’origine.

Voici le lien vers une animation expliquant cette duplication de l’ADN :

http://www.cea.fr/jeunes/mediatheque/animations-flash/a-la-loupe/l-adn

 

ap svt2

  

Repost 0
Published by lebioblog - dans Le BaBA de la BIO

Le Bioblog, C'est Quoi ?

  • : lebioblog
  • : Le bioblog du lycée de Ferney-Voltaire? Des articles, des photos et des vidéos conçus par des élèves du lycée. Rubriques proposées: BIOACTU: des articles sur l'actualité en biologie et en médecine. BIOTECHNO: pour comprendre les techniques utilisées en biologie cellulaire. BIOACTION: le développement durable au lycée.Et plus encore... En bonus, la rubrique BIOWEB: une sélection de sites pour réviser ses cours. Conception et coordination : Jean-Yves Guichot
  • Contact

Recherche

Liens